Crédit immobilier: tout savoir sur le crédit relais

Le crédit relais est une solution souvent méconnue, mais qui peut s’avérer très utile pour les personnes souhaitant vendre un bien immobilier et en acheter un autre. Cet article vous présente les principaux aspects de cette formule de prêt, ses avantages et inconvénients, ainsi que les conseils à suivre pour en tirer le meilleur parti.

Qu’est-ce que le crédit relais?

Le crédit relais est un type de prêt immobilier à court terme permettant à l’emprunteur de financer l’achat d’un nouveau bien avant la vente de son ancien logement. Il s’agit donc d’une avance sur la vente future, accordée par la banque pour une durée généralement comprise entre 12 et 24 mois. Le montant emprunté correspond généralement à une partie de la valeur estimée du bien à vendre (entre 50% et 80%), ce qui permet à l’emprunteur de disposer des fonds nécessaires pour réaliser son projet immobilier sans attendre la vente effective.

Les différentes formules de crédit relais

Il existe deux principales formules de crédit relais, chacune présentant des caractéristiques spécifiques:

  1. Le crédit relais «sec»: il concerne les personnes qui n’ont pas besoin d’un prêt complémentaire pour financer leur nouvelle acquisition. Dans ce cas, le crédit relais couvre uniquement la différence entre le prix d’achat du nouveau bien et celui de l’ancien, et l’emprunteur doit rembourser le capital emprunté en une seule fois à la fin du contrat, lors de la vente effective.
  2. Le crédit relais avec prêt complémentaire: cette formule s’adresse aux personnes qui ont besoin d’un financement supplémentaire pour leur projet immobilier. Le crédit relais est alors associé à un prêt amortissable classique, dont les mensualités sont généralement modulées en fonction de la situation financière de l’emprunteur (plus faibles au début puis augmentant après la vente).

Les avantages et inconvénients du crédit relais

Le crédit relais présente plusieurs avantages pour les emprunteurs:

  • Rapidité: il permet de financer rapidement l’achat d’un nouveau bien sans attendre la vente de l’ancien, ce qui peut être particulièrement intéressant en cas de coup de cœur immobilier ou pour éviter une situation de double loyer.
  • Souplesse: les conditions de remboursement du crédit relais sont généralement flexibles, avec la possibilité de reporter le paiement des intérêts ou d’étaler le remboursement du capital sur plusieurs mois.
  • Sécurité: en cas de difficultés pour vendre son bien, l’emprunteur peut demander une prolongation du crédit relais (dans certaines limites) ou bénéficier d’une garantie revente proposée par certaines banques, qui couvre la différence entre le prix de vente effectif et l’estimation initiale.

Cependant, le crédit relais comporte également des inconvénients à prendre en compte:

  • Coût: les taux d’intérêt appliqués aux crédits relais sont généralement plus élevés que ceux des prêts amortissables classiques, ce qui peut alourdir la charge financière pour l’emprunteur. De plus, des frais supplémentaires peuvent s’ajouter (frais de dossier, garanties, etc.).
  • Risque de surendettement: si la vente de l’ancien bien tarde à se concrétiser ou si son prix est inférieur à l’estimation initiale, l’emprunteur peut se retrouver dans une situation délicate pour rembourser le crédit relais et le prêt complémentaire éventuel.
  • Estimation du bien à vendre: la banque se base sur une estimation de la valeur du bien immobilier pour déterminer le montant du crédit relais accordé. Une estimation trop optimiste peut entraîner un financement insuffisant pour réaliser le nouveau projet, tandis qu’une estimation trop faible peut conduire à un endettement excessif.

Conseils pour bien utiliser le crédit relais

Pour tirer le meilleur parti du crédit relais et limiter les risques associés, voici quelques conseils à suivre:

  1. Faites appel à un professionnel pour estimer votre bien: une estimation juste et réaliste de la valeur de votre bien immobilier est essentielle pour déterminer le montant du crédit relais à solliciter. N’hésitez pas à consulter plusieurs agences immobilières ou experts pour obtenir une fourchette de prix fiable.
  2. Anticipez la durée du crédit relais: prévoyez suffisamment de temps pour vendre votre bien dans les meilleures conditions, en tenant compte des délais moyens de vente observés dans votre secteur géographique et des spécificités de votre logement.
  3. Négociez les conditions du crédit relais: comparez les offres des différentes banques et n’hésitez pas à négocier les taux d’intérêt, les frais annexes et les conditions de remboursement pour obtenir la meilleure solution possible.
  4. Soyez attentif à votre capacité d’endettement: avant de souscrire un crédit relais, assurez-vous que vos revenus et votre situation financière vous permettront de faire face aux échéances du prêt, même en cas de vente difficile ou décevante.

Le crédit relais est une solution intéressante pour financer l’achat d’un nouveau bien immobilier sans attendre la vente de l’ancien, mais elle doit être abordée avec prudence pour éviter les risques liés au surendettement et aux aléas du marché immobilier. En suivant ces conseils et en étudiant attentivement les offres des banques, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir votre projet immobilier grâce au crédit relais.